Sister Barber Shop (Shun Nakahara, 1983)

leave a comment »

Une nouvelle itération de la série des roman-porno light (popularisée par le scénariste Koichiro Uno) qui prend place dans un salon de coiffure et offre un nouvel exemple de fétiche de l’uniforme. Le scénario bien paresseux accole des saynètes de la vie quotidienne d’un salon perturbé par l’incompétence généralisée, la promiscuité et les hormones des mâles y évoluant. Deux sœurs coiffeuses peu farouches subissent ainsi tout du long les approches et manigances d’une gente masculine incorrigible, l’élément comique résidant dans le traitement des approches opportunistes de ces messieurs. L’humour s’invite donc par intermittence dans ce qui reste une chronique d’une vie monotone et résignée. Sans surprise, la vie nocturne du salon reste très active où le gérant insatiable ne cesse de s’inviter auprès de ses deux employées. Une trame parallèle bouche-trou vient péniblement lier l’ensemble en narrant la rencontre entre la coiffeuse et sa star TV favorite, responsable d’un show culinaire sanguinolent (pauvre grenouille dépecée dans le détail !). Un film bien fade où l’on sauvera quelques galipettes cocasses, un poisson-suceur élevé dans les toilettes, et une conclusion amère en porte à faux. Cela reste au final bien peu pour un film au traitement hésitant et sans caractère.

Publicités

Written by NR

novembre 8, 2011 à 11:01

Publié dans Cinéma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s