La Fille Du Bureau De Tabac (Masahiko Matsumoto)

leave a comment »

Visions d’un Tokyo des années soixante où l’on découvre les trajectoires de jeunes adultes pris entre désir de liberté et d’indépendance, des contraintes matérielles pesantes et une tradition encore prégnante. A l’image d’une ville en plein mutation, c’est tout autant l’incertitude que l’insouciance qui règne dans cette période charnière du renouveau nippon où s’entrecroisent des petites histoires de cœurs, de désirs inavoués et d’amours bancales. Rejeton de l’école gekiga du manga réaliste, l’approche d’un Masahiko Matsumoto s’éloigne sensiblement de la noirceur d’un Yoshihiro Tatsumi pour pointer de façon fine des petits détails et attitudes de l’humain, où le fond social contemporain est croqué de façon sensible, non sans parfois pointer certains sujet de façon plus directe. Dans des traits simples aux atours naïfs et un découpage classique plutôt timide, amertume douce, humour résigné et espoir de soirs d’ivresse se fondent dans ces faisceaux de tranches de vies où l’auteur porte un regard empathique sur un petit monde attachant. On trouvera quand même une certaine répétitivité stylistique et thématique dans cette compilation de petites histoires semblable et faussement anecdotiques, un ouvrage qu’il conviendra mieux de parcourir comme autant de respirations charmantes et plongées nostalgiques dans ces tableaux d’une autre époque.

Publicités

Written by NR

novembre 9, 2011 à 12:03

Publié dans Bande Dessinée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s