L’Eveil de la Bete (Jose Mojica Marins, 1969)

leave a comment »

Film hybride et impur issu de l’esprit fantasque de Jose Mojica Marins, L’éveil de la bête prend corps dans le choc des aspirations populaires et auteurisante qu’invoque un cinéaste se dessinant en icône hantant l’inconscient collectif brésilien. Puisant ses sources autant dans l’imagerie surréaliste de sa culture, l’écho d’une société troublée qu’une forme cinématographique alternative mettant en perspective l’objet film, Marins livre un amas irrévérencieux de fragments ludiques et torturés définissant sa propre mythologie, une posture constamment imprégnée d’une certaine lucidité ironique. Une libération des pulsions et de l’inconscient qui prend un chemin chaotique et inégal mais toujours fascinant dans ses soubresauts géniaux, une forme libre où autant d’inspirations et ruptures mémorables font échos à la composante surréaliste et psychédélique qui nourrit son projet. Un bien curieux objet de son époque !

Publicités

Written by NR

novembre 9, 2011 à 12:13

Publié dans Cinéma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s